Une journée découverte des métiers de la construction

L’Ecole de la construction a ouvert ses portes le samedi 3 décembre 2022. L’occasion pour le public de découvrir un grand nombre de métiers de la construction. Une journée placée sous le signe de la curiosité et de la convivialité.

«C’est vraiment grand, je n’aurai jamais imaginé autant!» s’étonne un monsieur, alors qu’il traverse un couloir pour se rendre d’un atelier à un autre. De l’apprenti au chef d’entreprise, environ 5’000 personnes arpentent habituellement les quelques 24’000 m2 de l’Ecole de la construction. Grand, effectivement ! Aujourd’hui, ils étaient plus d’une cinquantaine, apprenti·e·s et professionnel·le·s, à partager leurs savoir-faire et leurs parcours.

 

 

Toucher la matière
Les visiteur·euse·s avaient l’occasion de fabriquer des objets. Pour sensibiliser au travail du bois, il était possible de scier des spatules de cuisine; les ateliers « verre » et « constructeurs métalliques » proposaient quant à eux un projet commun, avec la réalisation d’un miroir et de son socle en métal. Un petit garçon d’une dizaine d’années s’essaye à l’exercice. Il est concentré, prêt à découper la surface. « On met toujours du pétrole à l’endroit où on va passer la roulette, pour éviter de brûler la coupe » lui explique l’expert. L’enfant s’y prendra bien : aucune écaille sur les bords après le passage de la lame ! Le miroir passera ensuite dans une rectiligne, machine qui polira les bords encore tranchants, puis le petit garçon se dirigera vers l’atelier des constructeurs métalliques pour découper, poinçonner et plier le socle en métal de son miroir.

Des métiers et des parcours
Pas loin de là, un apprenti dessinateur constructeur sur métal échange sur ses motivations. « Notre domaine évolue. On a des nouvelles façons de fabriquer et la créativité est très importante dans nos métiers. Avant, j’étais constructeur métallique. » Plus loin, dans l’atelier d’ébénisterie, un autre apprenti réalise un plaquage, sorte de puzzle de fines feuilles de bois. Educateur spécialisé, il a entamé sa reconversion il y a trois ans. « Je travaillais déjà le bois pour le plaisir. Un jour, j’ai construit une table et je trouvais le résultat moyen. J’ai alors voulu apprendre à faire mieux et j’ai décidé de reprendre une formation. » Et quand on lui demande si se remettre à apprendre est compliqué, il répond sans hésitation et dans un large sourire « Pas tant que ça, c’est même plutôt chouette. »

Mets tes lunettes!
Clin d’œil aux nouvelles technologies, puisqu’il était possible, via un casque de réalité virtuelle, de découvrir certains métiers. Un clic et vous voilà projeté sur un toit au côté de ferblantiers ; un autre et vous observez des menuisiers installer un escalier. Et quand on se surprend à faire « réellement » un pas en arrière pour éviter la poutre que porte un charpentier sur l’épaule, on se dit que l’illusion est parfaite. Se rendre aux portes ouvertes de l’Ecole de la construction était l’occasion de vivre des expériences immersives, de découvrir la diversité des métiers de la construction et de découvrir des parcours humains riches, pluriels et bien réels.

Nous nous réjouissons de rouvrir nos portes l’année prochaine, d’ici là retrouvez tous nos métiers sur www.construis.ch

     Partager sur  |   |